Dix règles d’or de la communication

Vous dites: «Je parle, tu m’écoutes? » Peut-être pas. Peut-être, il y avait d’autres choses qui se disputaient mon attention au moment où vous parliez. Écoutez celui-ci, «Aviez-vous plus attention à ce que j’ai dit, je suis sûr que vous avez compris ce que je voulais dire. » Ne soyez pas si sûr. Cela dépend de la clarté de votre communication est. Il est possible que parce que l’auditeur a vraiment porté attention à ce que vous avez dit, il ou elle a fini plus confus.

Dans cet article, nous allons synthétiser les points essentiels évoqué dans l’article suivant « Comment bien communiquer

Nous prenons pour acquis communication en fonction de nos hypothèses simplistes, telles que: «Si je dis quelque chose, vous devez prêter une attention particulière», ou «Vous devez comprendre ce que je dis. Si vous ne comprenez pas, alors vous êtes soit pas à l’écoute ou si vous doivent être stupide.  » De plus, si vous êtes une personne dans une position d’autorité comme un parent à la maison, ou un patron au travail, cela devient plus problématique. Vous pouvez alors s’attendre à ce que, lorsque vous parlez, votre enfant ou votre subordonné doit porter une attention particulière, de comprendre tout le contenu de votre discours et n’oubliez pas pour toujours et à tout moment ce que vous leur dites. Cela met en évidence le fait que, quand il s’agit de communiquer nos idées à d’autres, nous avons tendance à l’auto-centré.

Communication n’est pas terminée jusqu’à ce que le message est reçu par l’autre personne. Livrer le message est la partie facile. La partie difficile est de s’assurer que le message est reçu par le destinataire répond. Nous avons tendance à être paresseux communication. Une majorité d’entre nous seulement prêter attention à la remise du message, la partie la plus facile, et puis négliger le recievability du message, la partie difficile. Communication est un travail difficile. Ces dix règles d’or de la communication peut aider à vous garder sur vos orteils de communication:

1. Il ya beaucoup de glisse entre les oreilles de l’autre personne et de vos lèvres. Le message que vous voulez transmettre peuvent être altérés, déformés, camouflées ou complètement perdu par plus de messages dominants. Cela se produit parce que le destinataire interprète votre message par son cerveau, et non par votre cerveau. Pour éviter cela, pensez aux manières dont votre message peut être mal compris ou déformé par un destinataire qui n’est pas sur la même longueur d’onde ou de la même orientation que vous êtes.

2. Les gens ne sont pas l’esprit des lecteurs. Ils ne peuvent pas lire dans votre esprit. Ils ne savent pas ce qui est vraiment vous dérange ou ce que vous voulez vraiment d’eux. Demandez clairement et précisément ce que vous voulez. Performants sont bonnes en laissant d’autres savent ce qu’ils veulent. Certains intervenants ont prononcera le discours entier sans préciser encore une fois que ce qu’ils veulent de leur public. Puis ils se sentent malheureux quand ils n’obtiennent pas les résultats qu’ils attendaient de leur discours.

3. Sentez-vous une véritable affection pour les gens avec qui vous communiquez. Rappelez-vous l’adage: «Personne ne se soucie combien vous le savez, à moins qu’ils sachent combien vous vous inquiétez. » Quand ils sentent que vous les aimez vraiment, ils font un effort supplémentaire pour comprendre ce que vous voulez.

4. La règle de l’écoute. Il existe deux oreilles et une langue, passer du temps à écouter deux fois plus que dans la parole. Le plus près, vous écoutez les autres, l’. Plus efficace serait de vous communiquer vos idées en fonction de leur cadre de référence C’est en écoutant près d’eux, que vous saurez comment ils pensent, quels sont leurs expressions favorites sont et comment vous pouvez susciter leur intérêt.

5. La parole n’est qu’une petite composante de la communication. La parole constitue de 7 pour cent seulement du message, l’autre 93% est non-verbale. Si vous dites ces mots: «Vous êtes bien », mais votre visage, corps et votre voix est le transport: «Je ne peux pas vous tenir debout, » que l’on pensez-vous va se transmettre? Correspondent à votre langage corporel, le ton de voix, et d’autres comportements non verbaux avec vos mots.

6. Gardez votre communication pure et simple. Ne pas contaminer avec sarcasme, mots d’esprit, ou dénigrer. Quand vous faites cela, les gens arrêter d’écouter ce que vous dites et soyez plus innondé par les émotions et les pensées sur la façon dont vous les traiter.

7. La règle de la répétition. Dites-leur d’abord ce que vous allez leur dire, puis dites-leur, puis dites-leur ce que vous venez de leur dire.

8. Vérifier. Veiller à l’exactitude et à la compréhension de votre message. Par exemple, lorsque vous laissez un message à quelqu’un, demander à la personne qui a pris votre message à le répéter afin que vous puissiez vérifier l’exactitude et la compréhension. Faites de même quand vous demandez à votre personnel pour accomplir une tâche pour vous.

9. Examiner. Laisser un document d’examen pour le destinataire de la maison. Donnez-leur quelque chose à revoir plus tard et se corriger, par exemple, un résumé écrit des étapes

10. Promenez votre conversation. Adaptez vos actions avec vos mots. Si vous dites quelque chose et ensuite faire un autre, votre action sera reçu comme le vrai message et non pas vos paroles.



Laisser un commentaire

Payolle2013 |
Chapichatons |
Chiots Alabama 2012 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anousquatre
| Bungas
| Bayfestdisym